Notre ambition

Depuis son rachat en 2012, la priorité de la nouvelle équipe est LE RESPECT :
respect des sols, respect de la vigne, de son environnement …et de ceux qui y travaillent.

Arrêt immédiat des désherbants chimiques :

La première décision fut l’arrêt immédiat des désherbants chimiques, puis l’achat de deux nouveaux tracteurs FENDT et d’une décavaillonneuse afin de remettre les sols en culture. Grace à cette pratique traditionnelle, les vignes s’enracinent plus profondément et résistent mieux à la sécheresse ou à l’excès d’humidité.
Un ambitieux programme de replantaton :
jeunes plantsLes parcelles comprenant trop de pieds manquants ont été restructurées : 5 Ha ont été arrachés et ont été replantés entre 2013 à 2015.
En rouge, la proportion de Cabernet Sauvignon a été augmentée au détriment du Merlot et les cépages petit Verdot et Malbec ont été introduits dans l’encépagement. Pour les vins blancs, le cépage sauvignon a été privilégié, et plus particulièrement le sauvignon gris venant renforcer les arômes minéraux, de cassis et pamplemousse….

Les portes-greffes et cépages ont été choisis en fonction de la spécificité de chaque parcelle, après la réalisation de fosses et analyses pédologiques. Les jeunes plants sont issus de la pépinière DIEUXYSSIES à SAINT PIERRE d AURILLAC, à 20 Km du château de l’Hospital.
Parallèlement, depuis 4 ans ont été complantés 6 000 pieds par an, afin de renouveler les pieds manquants dans chaque parcelle. Ceci permet de maintenir les rendements escomptés à l’hectare,optimisant ainsi les couts de revient tout en conservant la qualité des raisins.

Arrêt total des molécules de synthèse :

Les molécules de synthèse (insecticides, pesticides, fongicides..) furent bannies de l’Hospital en 2013, pour un résultat probant en 2014 et une déclaration à ECOCERT en vue de l’obtention du labelvignes BIO en 2015.
Ainsi, en vue d’augmenter les performances de pulvérisation et de poudrage, nous avons choisi d’investir dans les machines HERVE, parfaitement adaptée à un travail précis.
Tous ces investissements matériel et humain, concrétisés par le partenariat avec le société GETADE permettent aujourd’hui de pouvoir intervenir rapidement sur l’ensemble du vignoble, indispensable à la conduite en BIO.
Nos traitements sont à base de soufre et cuivre, avec des roches volcaniques et des essences de plantes.
Notre objectif est de baisser à moins de 2 kg de cuivre à l'hectare par an notre consommation, alors que la réglementation Bio impose une limite à 6 Kg/ha.
Respectant le calendrier lunaire suivant les habitudes ancestrales, nous ne travaillons pas la vigne les jours des nœuds lunaires, des apogées et périgées. La surveillance quotidienne des vignes permet d’adapter chaque traitement au climat du moment, se différenciant par là même des traitements systémiques.

Des amendements organiques :

Plus d’engrais minéraux ou chimique non plus, nous utilisons uniquement des matières organiques. 2016 sera l’année des semis d’engrais verts (achat d’un semoir/épandeur).

Un Chai rénové :

cuve betonLe chai connaît lui aussi une nouvelle jeunesse, avec un nouveau cuvier béton troncopyramidale afin de faciliter l’extraction de la couleur et des tanins des cépages rouge. Un climatiseur et un nouveau système de thermorégulation de la cuverie a également ont été installés. Viendront compléter cette panoplie des systèmes de désinfection de barriques à la vapeur. Confectionnées dans les règles de l’art et dans les meilleurs bois de chêne français les barriques sont sélectionnées chez les meilleurs tonneliers.

Bientôt sera installée…. une nouvelle réception de vendange.